Blog

Mémoires Cosmiques

Mémoires cosmiques.


Pourquoi certaines personnes se rappellent-elles leurs vies antérieures?
Pourquoi certaines se souviennent du futur?!
Pourquoi d'autres encore sentent que d'autres parts d'elles-même vivent simultanément dans d'autres mondes?
Familles d'âmes, âmes soeurs, extensions, plans de consciences... tout cela pourrait expliquer en partie les phénomènes de nostalgie de mémoires de la vie cosmique.

J'ai pu observer ces derniers temps que beaucoup vivent des montées vibratoires au point d'atteindre la conscience de certaines vies antérieures quand ils en ont besoin 
pour évoluer. Auparavant, je voyais plutôt des personnes qui ont ce que j'appelle "un taux d'hybridation cosmique élevé". Ce qui leur permettait de telles connexions avec 
d'autres vies ou plans. C'est à dire que leur aura, leur ADN et leur taux vibratoire indiquent qu'il y a quelque chose d'extra-terrestre en elles. À différentes mesures, 
bien-sûr, certaines plus que d'autres... mais pourquoi? Comment?

J'ai pu aussi constater que les personnes qui ont le taux le plus élevé d'origines cosmiques, ont généralement la plus grande nostalgie de leurs origines (sauf quand le 
stade d'évolution et d'éveil est bien ancré dans leur vie iet en accord avec leur "mission de vie").

Ce sont eux également qui vivent d'impressionnantes montées vibratoires lorsqu'ils sont en contact avec d'autres éléments (des personnes, des âmes, ou des informations)
 d'une même famille cosmique. Mais quelle joie, quelle force et quelle douceur dans ces rencontres! Pas besoin de s'expliquer, juste une reconnaissance naturelle 
qui fait parfois de nous des "extra-terriens" plutôt que des "extra-terrestres", pourrait-on dire!

Le sujet est très intéressant et très vaste, et j'aimerais pouvoir aborder chaque point avec autant de développement que possible. 

1- les origines cosmiques

Nous venons d'ailleurs, en tous cas une partie de nous, notre âme, notre conscience ne vient pas de nous-même mais d'au-delà de nous-même! Nous sommes des poussières d'étoiles, des être spirituels ayant une expérience matérielle. Avant la naissance il y a déjà la vie de l'âme, et après la mort, également. Nos orginies peuvent être variées, très variées. Variétés de lieux (constellations), de temps, de plans, de mondes... À chacun de redécouvrir, si besoin, quelle est sa dominante cosmique!

2- la nostalgie cosmique

Imaginez que vous avez une famille remplie d'amour et de beauté et que l'on vous-en sépare. Inévitablement, si vous vous souvenez de cette famille, vous éprouverez de la nostalgie, voire de la tristesse ou de la souffrance. Donc, lorsque l'on trouve sur Terre des individus de même origine stellaire, nous allons malheureusement avoir une tendance à l'attachement, ou à la nostalgie. Nous seront en quelques sortes "pollués" par cette nostalgie. Il faudra alors éviter déformer notre réalité à cause de certaines émotions. Nous irons plutôt vers un intégration des particularités de cette famille retrouvée, si possible. 

3- se souvenir du futur

Alors, cette expression peut porter à confusion. Sauf si l'on considère le temps comme une sphère, où passé, présent et futur cohabitent. En fait, lorsque l'on rencontre ces mémoires cosmiques, il peut s'agir de passé (d'où le nom de mémoires), mais aussi d'autres temps ou plans d'existence. En réalité, tout cela coexiste simultanément, nous en avons la preuve de nos jours, dans une conscience plus élargie de notre réalité. Il peut donc arriver de rencontrer quelqu'un, par exemple, d'avoir l'impression de déjà le connaître, mais pas forcément du passé (vie antérieure par exemple) mais bien du futur qui est déjà "actif", dirons-nous. Se souvenir du futur est une sensation très belle et donne parfois de l'inspiration à agir, à aller vers les lieux ou les personnes qui résonnent bien avec soi. 

4- l'hygiène de vie, l'ouverture des sens subtils

Pour recevoir, voir, ou conduire ses mémoires dites cosmiques, il est indispensable (ou presque) de garder une hygiène de vie impeccable (physiquement, psychologiquement, etc.). Premièrement pour permettre à nos sens et notre conscience de simplement percevoir ces mémoires par nos sens de manière fluide. Et ensuite, pour avoir, disons, une réserve d'énergie suffisante pour aborder ce phénomène qui peut parfois destabiliser certains. Un corps sain donne un esprit sain et vice versa.  

 

5- la communication et supra-communication

Dans les réalités cosmiques, évoluées, nous ,en tant qu'êtres humains, allons communiquer d'une manière plus fine et plus subtile que ce que nous connaissons sur Terre habituellement. Transmission de pensées, synchronicités, intuitions, pressentiments, visions, etc. sont autant d'exemples de communicatiosn plus fines et plus profondes à la fois. Il peut aussi s'agir de communication presqu'inconsciente, comme dans les rêves ou l'inconscient par exemple. Il est évident qu'il faille un certain temps d'intégration pour s'habituer à ces modes de communications plus subtils. Il s'agit en fait de communication entre les plans d'existence. 

6- l'amour et l'amitié familiale

Point délicat... lors de ces rencontres que peuvent apporter certaines mémoires cosmiques, il se peut que l'on entre dans un état d'amour si grand que l'on se demande s'il s'agit d'une relation amoureuse ou simplement amicale. C'est de l'amour, c'est sûr, qui connecte tout. Tous les humains, toutes les informations, toute la Création en fait! Il est donc important de perpétrer, aussi en tant qu'individu, cet amour. Par contre, de là à créer une relation amoureuse avec quelqu'un, c'est différent. Il est nécessaire de pouvoir faire cette différence. Toutes les rencontres cosmiques ne donnent pas des couples amoureux! Même si l'amour universel domine la communication. Et puis parfois ils'agit bien d'amour charnel et cosmique, ce qui est bien aussi ;-) 

7- l'hyper-réceptivité aux phénomènes cosmiques et terrestres

Lorsque l'on a commencé à ressentir plus finement ces mémoires cosmiques, nous allons devenir plus conscients de tous les phénomènes qui s'y rapportent évidemment. Les mouvement cosmiques (d'éoitles, de soleils, de planètes, de rayons, etc.), les prophéties, les intuitions, les connexions invisibles avec les familles d'âmes, l'histoire du monde, les voyages temporels, les extra-terrestres, les messages de l'âme, la conscience de la Terre, etc. La liste est longue! Ce n'est pas toujours facile de concilier vie quotidienne et vie "cosmique". Tout un panel d'adaptations nous sera demandé, pour allier Terre et Ciel en nous-même. Et pour, finalement, ne plus se sentir tirraillé mais bien unifié. 

Bons baisers du Nouveau Paradigme!

10252108 452361941575695 5402360073380241282 n


Aujourd'hui, aux lueurs du matin, les pensées positives de bien-être et de réalisation du Nouveau Monde m'emplissent.
Elles me disent, me chuchottent, que nous sommes déjà en excellent chemin!
 
Je me rappelle qu'il y a quelques années, deux ou trois ans en arrière, pas plus, je doutais et je me sentais encore en révolte. Comme si j'étais à contre courant par rapport à la majorité de la société, et paradoxalement, dans le sens du courant par rapport au raz-de-marée cosmique qui génère notre évolution. 

J'étais dans mes potagers, je méditais plusieurs heures par jour, marchais des km en forêt, je pratiquais le sun-gazing, je travaillais à mon enveloppe
terrestre tout comme à mon esprit-âme intérieur. Je brûlais de certitude qu'à l'intérieur de moi une étincelle de Vie avait explosé et pouvait dès lors
me nourrir dans chaque moment. Et pourtant j'étais seul, je ne voyais que très rarement des frères et soeurs d'âme. Des pionniers...

Aujourd'hui c'est tout à fait différent! En ouvrant certains magazines, on peut lire "Champ morphique de la conscience", "Jeûner trois jours 
rétablit entièrement le système immunitaire", "Bill Gates tente de contrôler le climat", "le yoga au quotidien", "Comment se protéger des ondes 
électromagnétiques polluantes", etc. etc. c'est renversant! 
Vraiment, vous n'imaginez pas comme mon être vibre de voir et d'entendre à quel point la capacité non seulement intellectuelle mais aussi factuelle
des humains par rapport à leur évolution a augmenté! C'est sidérant! C'est une accélération sans précédant! 


On nous l'avait pourtant bien dit! 
Les prophètes, les Guides spirituels, les Enseignants, les Bâtisseurs, les Messagers, les Pionniers, ... et aussi notre Intuition nous l'avait 
prédit. C'était écrit, programmé dans notre ADN aussi... 

Il y a deux ans, alors que je vivais une période de ma vie sans plus avoir besoin de nourriture physique pour survivre (la conscience pranique), j'étais stupéfait de la capacité qu'a mon propre corps de se régénérer continuellement Je vibrait à une intensité remarquable!
Mais au fond de moi un doute restait alors que je contemplais le monde fou dans lequel nous vivions: 

"Comment allons nous faire pour arranger tout ça?" 

J'étais empreint d'un sincère et profond besoin de résoudre ce casse-tête, tout ce désordre humain... et une voix répondit. 
Elle résonnait tellement fort dans mon être! Une voix douce mais forte, très forte: 

"Le Plan est parfait!" dit-elle.


Et je vois aujourd'hui qu'effectivement il est parfait, tout comme la Vie et la Nature sont parfaites!
Nous avons atteint le stade où suffisamment d'êtres humains ont commencé à faire les pas en avant pour la guérison globale, de leur être et de l'être 
collectif que nous représentons en tant qu'espèce. 


Mais une autre question a encore résonné en moi aujourd'hui. Comme pour toujours en savoir plus, comme pour pénétrer très profondément le mystère 
qui nous habite dans ces temps d'évolution. 

"Qu'est-ce qui rend ce saut, ce passage, possible en tant que collectif? Est-ce le nombre?"

Et à nouveau une voix à répondu:

 

"Pour que cela soit visible dans le monde, pour qu'on voit le changement du monde à sa porte,

il faut atteindre le nombre suffisant d'individus en éveil à ces nouvelles réalités. 

Mais pour que cela soit possible en tant que finalité, il faut au début, aux prémices, à la naissance,

une Idée d'une pureté indéniable et inestimable aux yeux de Dieu. 

Un Amour d'une vrai intensité. C'est la pureté de l'Élan initial qui décide de tout!

Ensuite viennent les prémices, les premiers pionniers, les essais, les doutes et le courage de continuer.

Et finalement, la perfection du plan évolutionnaire né de l'Esprit Pur, peut être réalisé.

Et cela semblera simple et évident, et beau, comme si cela avait toujours été et sera toujours.

Car il s'agit du maintient de la perfection de l'Univers. 


Oui, votre évolution est la Nôtre et celle de l'Univers entier.

Il s'agit d'Unité dans ce plan parfait d'évolution."

 
 

Un goût de paradis?!

À l'heure du Nouveau Paradigme

36736e59ef8d6ed4ad0cb6e7215102e9 beautiful things beautiful people

En conversation avec les Guides, Maîtres de sagesse universelle, on peut entrevoir notre avenir de terriens sur les plans conditionnés dans le temps et l'espace. À la question: À quoi cela ressemble-t-il? Ils m'ont dit: "À ce que tu n'as pas l'habitude de vivre!"

Oui! car nos habitudes sont loin de représenter encore l'avenir merveilleux qui se dessine, notre évolution naturelle vers un Paradis retrouvé. 
Dans cette vision totalement neuve, j'ai pu découvrir que nous communiquons tous aisément en pensée, avec nos frères les animaux, les plantes 
et les minéraux. Que nos Esprits -Guides sont là à chaque minute. La télépathie c'est donc cela: le pouvoir de communiquer librement...

Il y a aussi d'autres audacieuses surprises: moins de monde, plus de temps, une vraie reconnaissance de chacun, une vraie valeur à chaque acte, 
la disparition totale de l'envie de pouvoir/contrôle sur autrui: le plus important. On appelle cela : la fin de l'échec du "libre arbitre", ou l'unification 
à "la Loi Universelle de Cohérence dans l'Amour".

Tout y coule abondamment depuis la Source. Les problèmes ont des solutions, les esseulés ont leur compagnie, les malades ont leurs guérisons, les 
pauvres trouvent leurs richesses, les interrogations leur réponses...

 

La clé pour "arriver" à cela, 'est à dire à la Nouvelle Ère (qui est déjà en démarrage), c'est de se focaliser mentalement, dans l'émotion et dans l'action, et surtout dans nos corps physiques, sur ce qui est déjà juste et en équilibre avec les lois universelles de cohérence et d'amour. 
Plus nous vivrons ces dites lois au quotidien, comme on récite un mantra ou comme on pratique un art, plus nous verrons cette réalité devenir effective. Maintenant, donc, pour nos yeux et nos oreilles, les preuves directes de notre avenir merveilleux prennent forme, au-delà de nos rêves, 
avec l'aide ininterrompue de toute la galaxie, de tous les plans d'existence! 

 

 

Jérémy 

www.jeremycalbert.com

Illusions

1425040432 hands man and god


Une certaine portion de l'humanité butte encore sur le concept de réalité, et aussi sur sa capacité à vivre son plein potentiel créateur. 

Parfois, on peut être amené à croire que notre réalité est la base à partir de laquelle nous pouvons nous situer, créer des lois (scientifiques ou juridiques), et découvrir des vérités. C'est méconnaître que la vérité peut à la fois découler de la réalité, et la réalité découler de la vérité...

J'entends encore dire:"LA vérité? qu'entends-tu exactement par vérité, n'est-ce pas simplement TA vérité?"

Nous avons déjà plusieurs concepts qui se mélangent ici:
Réalité
Vérité
Individualisme
Universalisme 

Pour mettre fin rapidement au débat, intérieur ou verbal, de savoir ce qui est universel et ce qui nous est propre, je dirai simplement qu'il est temps de se référer au fait que nous ne sommes pas séparés du divin. En d'autres mots que l'individu n'est pas séparé de l'univers (ce qui est pourtant évident!). 
En effet, si Dieu est en toute chose, comment telle ou telle chose pourrait être dénuée de divin? Si une vérité est, comment peut-elle ne pas être? 
Si c'est vrai comment cela peut-il ne pas être vrai en même temps? 

Vous percevez l'absurdité de séparer individuel d'universel? 
De comparer SA vérité à LA vérité?
C'est pour cela qu'on peut affirmer "Si c'est vrai pour moi, c'est vrai!", et "Si c'st vrai pour vous, c'est vrai!"
Car ce qui est vrai ne peut que l'être...


Il en est de même pour la réalité. 
Les réalités (comme les vérités) co-existent. Et ici, j'utilise sciemment le pluriel...
C'est simplement parce que nous tentons trop souvent de décoder ces vérités ou réalités à partir du mental, un outil pour le moins particulier, que nous avons des difficultés à les rassembler en une seule et même entité vivante. 
Pour trouver réalités et vérités, vivantes et saines, nous devons placer notre conscience dans un centre unifié (comme le coeur ou le mental dit supérieur).
À partir de ce centre unifié, nous verrons directement que toutes vérités se valent, que toutes réalités fusionnent ou co-existent en une. 

C'est pourquoi toute vérité est valable
Il suffit de la croire pour vraie et celle-ci est devenue vraie pour celui ou celle qui la croit. 
C'est aussi simple que cela. 
Une vérité scientifique, est scientifiquement vraie. 
Une vérité farfelue est "farfeluement" vraie!
Et c'est bien ainsi. Car une vérité, aussi surprenante soit-elle, est toujours supportée par l'univers dont elle fait partie. 
En d'autres mots, Dieu n'empêche rien, ne punit personne, et ne remet rien en question. C'est l'humain (par son mental tranchant) qui remet en question et qui sépare le vrai du faux. Mais intrinsèquement ce que nous croyons être vrai, l'est indéniablement. 

Nous n'avons pas beaucoup parlé du rapport qu'il existe entre vérité et réalité. 
Nous avons rapidement dit que certains humains ont choisi (ou été conditionnés à croire) que la réalité donne naissance aux vérités. 
Par exemple, lorsque l'on voit une pomme tomber d'un arbre, on peut en déduire certaines lois et vérités... C'est pour le moins, méconnaître certaines lois universelles plus profondes. (Même si cette vérité est elle aussi... vraie...).
Mais qu'advient-il de nos croyances si pomme se met à léviter? 
Qu'advient-il lorsqu'on peut vivre sans absorber de nourriture physique? 
Qu'advient-il lorsque l'on peut être conscient de vies passées? 
Qu'advient-il lorsqu'on voit l'invisible?
Qu'advient-il alors de ces prétendues vérités? 
Et surtout qu'advient-il de nos croyances? 
Ne sommes-nous pas amenés à remettre régulièrement nos croyances en question et ainsi permettre à d'autres vérités de venir enrichir notre vécu? 

De plus, il faut savoir (et goûter par l'expérience) que nos réalités découlent de nos vérités et de nos croyances. 
Par notre nature divine reconnue, en tant que créateurs (car nous ne sommes pas séparés de Dieu), il suffit de faire l'effort d'adapter nos croyances pour que notre réalité change également. 
Qui n'en a pas encore fait l'expérience?!

La réalité, ainsi que les vérités associées, est toujours précédée par nos croyances (conscientes et inconscientes) en celle-ci. 
Et nos croyances sont elles-mêmes précédées par notre état d'être (conscient et inconscient). 
En d'autres mots, être précède toute expérience

Alors, plutôt que croire que l'on sera heureux si nous vivons certaines expériences, nous pouvons vivre ces expériences en ÉTANT heureux. 
"Le bonheur n'est pas créé en tant que résultat de certaines conditions, certaines conditions sont crées en tant que résultat du bonheur.
L'amour n'est pas créé en tant que résultat de certaines conditions, certaines conditions sont créées en tant que résultat de l'amour.
La joie n'est pas créée en tant que résultat de certaines conditions, certaines conditions sont créées en tant que résultat de la joie.
La compassion n'est pas créée en tant que résultat de certaines conditions, certaines conditions sont créées en tant que résultat de la compassion.
L'abondance n'est pas créée en tant que résultat de certaines conditions, certaines conditions sont créées en tant que résultat de l'abondance.
La compassion n'est pas créée en tant que résultat de certaines conditions, certaines conditions sont créées en tant que résultat de la compassion ..." 
(extrait de "Ten Illusions" N. D. Walsh)

Nous savons maintenant comment rendre nos vies meilleurs, en cultivant l'état de ce que nous souhaintons vivre. 
"En étant ce que nous souhaitons voir dans le monde" (Gandhi)


Merci, 
Jérémy

Wesak?

10520420 697750860261473 2110293153238359321 n

Aujourd'hui est sensé être la célébration du jour où Bouddha s'est éveillé pleinement à la réalité de Qui Il Est Vraiment, le jour du Wesak. 

C'est un jour de grandes célébrations à travers le monde, et vous trouverez maintes descriptions et échantillons de savoirs à ce sujet. J'aimerais pour ma part apporter une approche plus actuelle sur le concept d'éveil. 

La plupart des religions (à l'ère masculine passée) ont dépeint des croyances, des rituels, et des images qui sont presque toujours placées à l'extérieur de l'être. C'est pourquoi, au Wesak nous célébrons Bouddha, et à la Pâques nous célébrons Jésus... Au lieu de célébrer Qui Nous Sommes! 

Dans une apporche non-religieuse, mais toujours spirituelle, axée vers notre Centre Immuable, vers le soi (à l'ère féminine actuelle), nous comprendrons que ce qui compte vraiment ce n'est pas l'Idole (ou l'image) mais l'Idée qui est importante. Dans son sens le plus noble, l'Idée que Bouddha ou Christ ont exprimée, c'est que tous nous sommes des Fils et des Filles du Dieu vivant en chacun de nous. Et que c'est sur cela que se concentre notre célébration. 

Au Wesak donc, comme à la Pâques chrétienne, ce n'est pas un homme éveillé extérieur à nous-même, ou fils de Dieu, qui s'éveille, mais bien soi-même! 

Pour ce faire, pour célébrer cette Vision, cela requiert la plus grande attention sur le but. Devenir Bouddha ou Christ demande la plus belle conviction, la foi la plus courageuse et le lâcher-prise sur nos croyances le plus adéquat. Cela nous demande également de mourir à soi, comme "la graine doit mourrir pour donner vie à l'arbre". Cette graine c'est notre petit moi, notre personnalité, et l'arbre, c'est notre Soi Profond, Christ, Bouddha, l'Arbre de Vie placé au centre du Jardin d'Eden, la Connaissance profonde de Qui Je Suis. 

Alors en ce jour de renaissance, je souhaite vous partager un extrait d'un livre de sagesse "La vie des maîtres" (Baird T. Spalding), où des témoignages de face à face avec des être éveillés pleinement nous sont rapportés, et qui pourra nous toucher au plus profond de l'âme.

 

Vie des maitres

 

« Quand l'âme comprend la vision comme une Terre Promise, comme un idéal qui doit devenir réalité, elle ne voit plus que le bien, objet de son désir. Arrivée à ce point, il ne faut pas qu'elle ait de doute, d'hésitation, ni de flottement. Ce serait fatal. Il faut être fidèle à la vision et aller de l'avant. Cette vision est caractéristique. Elle est aussi indispensable à la vie que les plans et spécifications à la construction d'un immeuble. L'homme doit être fidèle à la vision comme l'entrepreneur est fidèle aux plans et spécifications de l'architecte. Il faut éliminer tout ce qui n'est pas la vérité. »

 

« Toutes les grandes âmes sont fidèles à leur vision. Tout accomplissement à d'abord été une vision, une semence d'idée plantée dans l'âme et à laquelle on a permis de croître et de s'épanouir. Les grandes âmes ne se laissent jamais influencer par l'incrédulité d'autrui. Elles sont prêtes à se sacrifier pour leur vision, elles y croient, et finalement il en est fait selon leur foi.

 

Quand un homme part pour la Terre Promise, il lui faut renoncer au pays des ténèbres et l'oublier. Il faut quitter les ténèbres et partir pour la lumière. On ne peut pas à la fois rester et partir. Il faut renoncer aux vieilles idées et adhérer aux nouvelles, oublier ce qu'on ne souhaite pas se rappeler, et nous rappeler seulement ce que nous voulons retenir. Seule la vision doit nous rester en mémoire si l'on veut qu'elle s'accomplisse. On se la rappelle en maintenant dans sa pensée la chose à reproduire. On démembre, on refuse de se rappeler les choses à ne pas reproduire. Pour extérioriser sa vision, il faut y conformer toutes nos idées, nos pensées, nos paroles et nos actes. Telle est la vraie concentration, celle de la dévotion, le centrage de toutes les forces sur l'essentiel. C'est le signe que l'on aime l'idéal. Or l'idéal ne peut être exprimé qu'au moyen de l'amour, car c'est l'amour qui en fait un idéal.

 

Même si l'homme débute par un échec, il faut qu'il soit décidé à persévérer. C'est l'exercice de la volonté, le cri de la confiance en soi, l'expression de la foi dirigeant le pouvoir vers l'idéal. On n'attend jamais l'idéal sans diriger consciemment le pouvoir vers lui, sans exercer la volonté. Cependant si l'idéal n'était pas une volonté idéale, cela lui serait fatal. Il faut que la volonté idéale soit aussi utile que l'idéal sans quoi l'âme ne peut pas libérer le pouvoir que la volonté voudrait diriger.

La volonté d'être servi au lieu de servir provoque le retour du courant vital vers lui-même. La volonté de servir maintient le flux du courant vital à travers l'âme et entretient le rayonnement de la personnalité. »

« Et l'Esprit reçoit sa satisfaction suprême quand on lui permet de donner satisfaction aux besoins d'autrui. »

 

Être humain

Qu'est-ce que cela signifie d'être humain? Quel sens donner à sa vie? 

Suffit-il de se lever le matin, de déjeûner, d'aller travailler, de nourrir sa famille, de garder des bonnes relations autant que possible, de ressentir nos hauts et nos bas, de revenir chez soi et de manger à nouveau, se reposer...etc.

Ou de faire son travail spirituel, manger mieux, pratiquer de la méditation, du sport, prier, vibrer, procéder à sa guérison émotionnelle, penser, voyager ... etc.

 

Un jour je posais cette question à un Manos ("chaman") Kogi de Colombie. Sa réponse fut si simple que cela a soufflé mon esprit en un instant!

À la question : "Quel est le sens de la vie? Y-a-t'il une vie après la mort?" Le Kogi répondit: "Nous sommes ici pour vivre le bonheur."

Et à la question: "Et si ce bonheur ne vient pas, que faire?" Sa réponse fut: "la pratique spirituelle"

À la question: "En quoi consiste la pratique spirituelle?" Sa réponse fut: "méditer". 

Et à la question: "Et si cela ne suffit pas à calmer mon esprit?" La réponse fut: "Nous jouons un peu de musique...comme ça (il prit son harmonica et joua un air de musique vraiment simple)... et la joie revient."

 

Nous ne sommes pas sur Terre pour nous faire des soucis, et encore moins pour rester attacher à ceux-ci! Trop de personnes continuent pourtant de croire que c'est en s'attardant sur ses soucis que la solution va arriver. Mais c'est exactement le contraire qui survient. Quand on reste dans l'état émotionnel qui a créé notre malheur, nous l'entretenons. Et cela arrive beaucoup plus vite qu'il n'y paraît. Il est nécessaire de continuer à nourrir la voie de la simplicité, du bonheur et de la joie. En faisant des choses simples. C'est CELA être humain. Rire. Chanter. Danser. Penser peu. S'émouvoir peu. S'essouffler peu. Manger bien, léger. Dormir quand on en ressent le besoin. Regarder ce et ceux qu'on aime dans les yeux, sans insistance, sans besoin, sans demande particulière. Rester uni à la nature. Remercier.

Toutes ces choses éclairent l'esprit naturellement!

Quand j'ai demandé c'est quoi méditer, un autre Kogi me répondit: "C'est s'asseoir, comme ça, et penser à la nature, réfléchir sur ce qui est."

Il n'y a, pour ainsi dire, rien à faire! Désolé de le dire ainsi! Mais c'est si évident à mon esprit aujourd'hui que cet article pourrait ne durer que quelques lignes seulement! Ne rien faire procure déjà tellement de bonheur, car la plupart de nos activités (mentales, émotionnelles et physiques) sont généralement totalement hors de propos avec la vie elle-même. Shopping, questionnements, blessures, chaussures, emballages, décorations, discussions, compréhensions, manipulations, émotions, réactions, objets, sujets, querelles, dialogues intérieurs, disputes, masques, croyances, mélanges, interrogations... Mais comment fait-on pour remplir notre journée, notre temps avec tant de pollution? C'est cela qui nous fatigue et finalement créé la maladie.

Voyez-vous, lorsque l'on prend des vacances, on aime s'arrêter, regarder, contempler, respirer, aimer, manger, marcher, se reposer... et cela suffit vraiment à nourrir l'être. Pleinement. Pas besoin d'autres choses, n'est-ce pas?

 

Autre chose aussi. Lorsque nous éprouvons des émotions, nous passons généralement beaucoup trop de temps à cela. Imaginez que vous avez vécu une dispute ou un désaccord avec quelqu'un en journée. Cette querelle vous émeut, vous vous sentez frustré, stressé, en colère ou triste. Plus tard dans la journée, le corps bien entretenu dans cette pensée/émotion, vous rentrez chez vous et vous êtes toujours occupé à ressasser cette affaire qui est pourtant déjà loin derrière. Vous êtes moins attentif à votre entourage, à votre nourriture, à vous-même. Jusqu'au moment de se coucher, et là c'est pire encore, ces pensées sont encore plus présentes. Etc... 

Personnellement, même si presque tout le monde fait cela, j'affirme que ce n'est pas normal, et même que c'est une pathologie. Nourrir les pensées négatives d'un événement passé, au lieu de le régler simplement, nous pousse à devenir malade. Malade en pensées, en émotions et finalement physiquement. C'est pour cela que je dis que c'est une pathologie. On ne doit pas rester coincé inutilement, et à notre propre détriment, dans une pensée passée et négative. Cela ne sert à rien!

Si cela apparaît évident de le lire, interrogeons-nous tout de même pour savoir si nous faisons cela habituellement. Et nous verrons bien qu'en réalité nous avons fait cela presque toute notre vie! 

Nous savons maintenant ce qu'il nous reste à faire. Se dégager toute de suite de telles émotions ou situations. Sans aucun effort. Lorsque nous comprenons ou ressentons ces états dans leurs premiers stades de création. Dès que nous ressentons/pensons quelque chose de mauvais pour nous, nous n'avons qu'à nous en extraire rapidement. Nous tourner vers un bonheur plus proche, une vérité plus gratifiante, une pensée plus pure. 

Il ne s'agit pas de nier les émotions négatives, ni de vivre dans un bonheur artificiel. Mais bien de créer la vie que l'on souhaite, de tourner son regard vers ce bonheur. Et ce bonheur qui est un état d'esprit devient très vite une réalité palpable, simple et durable. 

Simple... Durable... que ces mots sont doux à entendre, n'est-ce pas?!

Img 0511

Pourquoi nous avons choisi la Bienveillance

Un choix spécifique à ma formation fut de rester bienveillant quelques soient les conditions en face de moi, dans mon travail, comme dans ma vie de tous les jours. Bienveillance signifie: veiller au bien.
 
Pourquoi?

Au début, ce fut "juste" une intuition. Je fut guidé vers des personnes, des formateurs, des mentors, extrêmement bienveillants. J'en fut même profondément touché intérieurement. Cette bienveillance rayonnait au-delà de la personne, elle permettait la circulation naturelle de l'amour (force de vie). 

Plus tard, je me suis retrouvé devant d'autres types de personnes, plutôt axées sur "la vérité libère". Promenant leurs vérités, ou la vérité juste qu'elles sentaient à des moments précis, avec eux. Poussant les autres à aller toujours plus loin, à accepter ce qu'ils ne voient pas par eux-mêmes. 
Vous voyez sans doute ce que je veux dire...

Mais voilà, après un certain temps, je remarquai que les fruits de la bienveillance persévérante, sont plus doux. 
En étant bienveillants, nous avons la possibilité de laisser le temps faire son travail naturellement. Nous avons aussi, et ceci est très important, la possibilité de ne porter que notre propre karma. C'est à dire, que nous n'avons pas à porter les conséquences de paroles perturbatrices ou bouleversantes. Mais seulement la beauté de l'évidence qui se crée sous nos yeux. 

De l'autre côté, si je puis dire, les personnes qui pratiquent le fait de dire la vérité en face de tous, à tout moment (sans se soucier d'abord d'être bienveillants) récoltent une partie du karma vécu chez ceux qui reçoivent ces vérités. Car on participe, dans tout échange, à la juste rétribution des énergies (c'est une manière de voir le karma). C'est à dire que lorsqu'on appuie sur la gâchette, et que des sentiments intenses s'élèvent, que des perturbations sont provoquées, on est aussi pris dans ces perturbations, d'un point de vue énergétique, pas forcément visible tout de suite. 
J'ai pu constater que les personnes plus "brutales" à ce niveau de vérité, récoltent généralement les fruits plus amers de leurs choix. 

On pourra croire que les personnes dites bienveillantes ne prennent aucun risque, qu'elles restent bien au chaud dans leurs croyances et qu'elles sont trop douces, voire douillettes! Mais la vraie bienveillance est la force naturelle qui ralenti paisiblement l'évolution pour permettre au temps et à l'amour de faire leur travail durable. Une sorte d'humilité intrinsèque chez les personnes qui la pratique permet de soulever les montagnes sans effort (tout en restant ferme envers soi-même et avec les autres)! 
De plus, la voie de la bienveillance n'est pas de tout repos pour ceux et celles qui l'ont choisie. En effet, laisser faire le temps et la nature, demande un  self-contrôle et un lâcher-prise au-delà de nos habitudes et conditionnements. La voie de la bienveillance est un serpent insaisissable! Une chouette qui voit dans la nuit. Un lion qui surveille la savane! Avec le temps, elle transforme l'être en sage. 

La bienveillance est un principe qui calme la souffrance...

N hypnose zen large570


  

La Pensée Consciente

« Penser en Conscience »

 

Pendant que nous évoluons, dans ce siècle de grands changements, il apparaît très nettement que nous ne pouvons plus seulement appréhender notre réalité uniquement par une pensée cartésienne. Il nous faut acquérir d'autres outils pour pouvoir vivre et voir les phénomènes qui nous transforment.

Il existe plusieurs niveaux de mentalisation. Beaucoup utilisent trop souvent un seul niveau, qui est communément appelé l'intellect, la compréhension rationnelle des idées, des émotions et des actions/événements. Néanmoins il existe d'autres manières d'appréhender la réalité : par les gestes, par les sensations, par les émotions etc. et aussi tout simplement par la Conscience pure.

 

Trois niveaux de mental :

1. Le mental-intellect

Comme dit plus haut, il s'agit de la manière la plus commune (soit disant) de procéder à la compréhension du monde, mais aussi à la création de nos œuvres, par l'invention, devrait-on dire.

Ce mode de pensée est généralement strictement rationnel, explicable, et en mode binaire (oui/non). Il nous permet d'appréhender une partie du monde, la partie visible de l'iceberg, mais en aucun cas la totalité des événements complexes d'une vie.

Une ère entière de monde masculinisé nous a conditionné à utiliser ce mode de pensée à outrance. Cela a provoqué beaucoup de problèmes, surtout du point de vue de nos inventions, car elles étaient trop limitées ou limitantes par rapport à la réalité globale du monde et des événements.

 

2. Le mental-Cosmique

Ce mode de pensée est assez différent. Il est basé sur l'idée inspirée, et en équilibre émotion/raison.

Il est utilisé lors de créations artistiques ou de cœur. Il peut aussi s'agir de « canal » d'inspiration, généralement choisi par l'âme ou les Guides.

Lorsque nous pensons via ce mode particulier, nos créations, ainsi que notre estime de nous-même, s'en trouvent généralement positivement affectées. C'est moins « froid » et « dur » par rapport au mental-intellect.

 

3. Le mental-supra conscient

Il est activé lorsque nous vivons l'éveil de toutes nos capacités humaines, généralement via la voie spirituelle (ou parfois spontanément). Lorsque l'on pense en conscience, nous avons une connaissance instantanée de la totalité de ce qui est nécessaire à la pensée pour être créative, et nos pensées ainsi que nos paroles et nos actes deviennent créateurs d'équilibre et de vie. C'est le Verbe créateur.

Lorsque qu'une personne est dans cet état de conscience, au début cela ne se remarque pas vraiment, mais on pourra noter qu'elle est à la fois consciente de l'environnement, des autres, des pensées des autres, de soi, de ses pensées, et de sa manière de penser. Elle est consciente d'être consciente, si vous voulez. Son verbe étant créateur, elle interagit directement avec ses auditeurs ou son environnement, à 100 % de ses capacités créatrices et dans une harmonie totale avec l'Univers au sens large (ce qui n'est pas toujours perçu comme étant en harmonie avec la pensée commune à ce moment précis, car elle est en harmonie avec une réalité plus élargie). Il peut aussi s'agir de paroles de guérisons.

 

 

Pour parvenir aux différents états de pensées, je dirais qu'une méditation authentique et régulière sur la nature (des choses) est nécessaire. Car, comme dit plus haut, nous sommes généralement conditionnés à penser très étroitement, et non de manière créative, et encore moins de manière supra-consciente. Par méditation, j'entends une relation vivante et consciente avec notre environnement et nous-même, il peut s'agir de méditation pure, ou de contemplation, ou de pratiques plus rythmées comme le sport et les arts par exemple. Par la méditation donc, et aussi par le développement de notre conscience de soi, par le cœur (non par la tête, ni le corps), nous connaîtrons de plus en plus régulièrement une vision du monde au plus proche de la réalité universelle.

 

De plus, lorsque notre mental devient supra-conscient, non seulement nous nous éveillons à ces réalités supra-conscientes, mais c'est notre environnement même, ou la vision qu'on peut en avoir, qui change et devient plus réelle. On pourra voir « à travers » les mailles de la matrice générée habituellement par des pensées normalisées/normalisantes et limitées/limitantes.

 

Les communications entre êtres supra-conscients se produisent aussi très différemment par rapport aux cas habituels. Elles ne sont pas vraiment conditionnées par les pensées et croyances, ni par l'espace et le temps qui peuvent sembler les séparer. Elles auront un contact authentique, de cœur, basés sur la richesse et la simplicité de Voir exactement l'autre tel qu'il est. On n'a plus besoin de « penser les autres » mais seulement de les recevoir en esprit et en amour. De tels rapports seront créateurs de vie et d'harmonie.

Il se peut qu'un jour, lors de notre évolution en tant que collectif, nous n'ayons plus à appeler cela « supra-conscience », mais simplement « Être ».

 

Merci...

 

L homme regarde le miroir 5166724 l

Étonnement...

Beaucoup s'étonnent de la vie... moi je reste honnête...
mystérieuse, rieuse, phénoménale, austère parfois, douce parfois...
mais quand on a permis l'accès à une vue panoramique de la vie, une connaissance akashique de la mémoire globale, le jugement n'est plus de mise! 
On ne se sent même plus soi-même comme un individu, on rencontre le Tout. On devient le Tout pour un instant, pour une éternité... 

Ce n'est plus un concept abstrait pour ceux qui ont franchi le seuil de cette réalité. Car il s'agit, au final, de seulement une forme de réalité! 
C'est peut-être difficile à admettre pour la plupart des humains, mais nous avons accès à une réalité supérieure, c'est dans notre nature. 
il ne s'agit pas d'élitisme ni de démagogie. Il s'agit seulement de lâcher-prise! Eh oui, c'est en lâchant-prise qu'on accède à la connaisance! 
c'est en étant moins axés sur l'ego que nous devenons un avec le tout, c'est élémentaire! 

Pourquoi j'écris tout cela? 
Parce que je suis ici pour le faire, pour transmettre. 
Je sais utiliser tous les moyens à ma disposition pour vous dire que nous sommes des dieux en devenir! 
Que rien ne nous sépare de Dieu, c'est à dire de la Paix, de la Vie, de la Joie, de l'Amour, de la Sagesse, sinon notre obstination à nous séparer de ce qui est naturel! La Nature...

Béni soit ce jour, ces paroles, et vous lecteurs innocents, je vous comprends! je vous contemple! je suis nu, je suis uni! 
Jérémy

Expansions

Expansions

Cela fait presque une vie entière que ma vision de la vie s'est toujours focalisée sur l'expansion et la créativité, tout comme la Nature elle-même. Bien sûr, j'ai rencontré beaucoup de personnes qui ne vivent pas leur réalité de la sorte. Et j'ai d'autres parts, grâce à Dieu, rencontré quelques personnes qui comprennent très bien ce que je vis. 

D'abord, j'aimerais expliquer ce que j'entends par "expansion et créativité". 
L'expansion, est le mouvement qui tend à augmenter la réalité. Soit vers l'intérieur, soit vers l'extérieur. Et cela est un point crucial! 
On pense généralement que l'expansion c'est s'entendre vers l'extérieur (ex - pansion), mais beaucoup s'égarent sur ce point car on peut très bien connaître des expansions vers l'intérieur de soi. Pensons un instant à la méditation, où en allant vers l'intérieur de soi, en allant vers le silence et vide, on expérimente finalement une expansion de la conscience. Je pense aussi à l'orgasme sexuel, où en allant vers soi et vers l'autre on peut vivre une expansion du plaisir et de la conscience également...
La créativité, elle, est cruciale aussi car on ne peut pas s'étendre à l'infini sans créer. Sinon cela reviendrait à détruire. L'expansion, en quelques sortes, doit inclure la créativité et la vie. Et là nous rejoignons la nature de tout l'Univers. 

Cette pensée d'expansion-créativité ne convient pas à tous, ni à tout moment. Surtout si l'on pense que cette expansion est dénuée d'ancrage ou de contraction. En effet, on ne peut pas expirer (s'étendre) à l'infini sans inspirer (contracter), par exemple. Mais dans ma conception de l'expansion-créativité, j'inclus inévitablement la rétention et la contraction: des moments d'arrêt, de réflexion, de vide et de patience. C'est ce qui procure à l'être sa maturité, sa sagesse et le vrai pouvoir d'agir dans l'équilibre et l'harmonie (c'est à dire le pouvoir de créer). 

Malheureusement, la plupart des personnes rétissantes au concept d'expansion-créativité se méprennent presque toujours sur ce que c'est vraiment, et sont
généralement en bataille avec leurs propres conceptions. Ils y voient un manque de connexion avec la "réalité" (la leur), une propension à "rêver", etc... 
Cela vient du fait soit qu'ils ont oublié qu'il faut inclure les informations qui semblent a priori contradictoires (comme expansion et vide, rêve et réalité, mouvement et arrêt...) et non les opposer. C'est là-même une qualité des êtres créatifs. Ou, soit qu'ils ont eux-mêmes des soucis d'ancrage ou des peurs liées à l'ancrage dans la réalité (conditionnées par notre mode de vie). 

La clé, donc, pour réussir son expansion-création, c'est d'unir les contraires, d'inclure les différentes dynamiques universelles. Et la clé pour la communiquer, c'est de ne pas nier la part cartésienne qui demande à rester les pieds sur terre. En effet, lorsqu'on s'étend, on gardera toujours un Centre Immuable qui permet l'ancrage. Car c'est depuis ce Centre que nous pouvons rayonner. Et, si l'expansion est une dominante dans la dynamique de création de la vie dans notre Univers, le Centre est aussi une donnée fondamentale! Pas de Centre, pas d'expansion! 

Alors, à l'avenir, si des personnes de votre entourage semblent rétissantes à l'idée d'expansion-création (comme un nouveau projet, une idée neuve, une situation inhabituelle, etc.) la clé pour les inclure, c'est de tout recentrer. De, quelque part, prouver qu'en s'éloignant du centre on reste néanmoins toujours centré! 


Les idées neuves ont de tous temps fait sursauté les individus qui appartiennent au passé. Leurs pensées et leurs croyances récurrentes ne leur permettent pas de rester visionnaires ni créatifs. Il appartient donc aux créatifs de rester ancrés et d'inclure plutôt que d'exclure. Et surtout de quitter la vision dualiste de quasi toute situation, sans oublier que nous avons été conditionnés pendant des siècles à voir en noir ou en blanc, nous pouvons maintenant voir en couleur, et même en HD pour certains! 

Bonne expansion à tous!  Tout est possible!

971064 4873989221481 1273693292 n

Naître ou ne pas naître

L'accélération de l'histoire donne naissance un une succession infinie de morts et de renaissances. 


Nous sommes, en tant que conscience collective, en train de nous éveiller pour rejoindre la Terre et tout notre Univers pour une Ascension nouvelle.
 Cet éveil, provoque un entraînement inattendu (de notre point de vue sur Terre) des cycles de morts et renaissances. 
Au lieu de perdre son corps physique pour renaître dans un autre, et créer une multitude d'histoires, de familles et de vies, nous pouvons mourrir à soi
et renaître à soi. 
Cela nous place dans une situation peu commune. Nous nous levons un jour en tant que X, et nous réveillons le lendemain en tant que Y... parfois même
dans l'espace d'une journée, nous traversons tellement de mondes de consciences que nous ne reconnaissons que très peu de notre vie à notre retour. 
Et cela ne fait que s'accélérer. 
Nous avons bon prendre note des moments forts, comme les éclipses, nouvelles et pleines lunes, équinoxes, solstices et autres portails énergétiques, 
et aussi des lieux sacrés (qui font aussi office de portails), nous n'avons pas le temps d'intégrer tout avec notre conscience habituelle. 

Notre conscience-ego, elle aussi, a droit à ses morts et renaissances! Chaque fois que nous souffrons, c'est notre ego qui montre son désaccord. 
Rien de mal la derrière! C'est une réaction normale de notre part égoïste, entraînée avec acharnement pendant des lustres, à (nous) faire vivre
l'illusion de séparation. 

Au fond, c'est un processus assez simple et évident: mourir, renaître. 
N'est-ce pas ce que les chrétiens ont appelé "résurrection"? 
Pouvons-nous aussi appeler cela "ascension"? 
Chacun mettra les définitions sur ces différents mots, ces différentes techniques pour évoluer à grande échelle. 
Néanmoins c'est bien ce que nous vivons: la transformation d'un être, et d'un monde avec lui. 

Je profite de ce billet pour remercier toutes les âmes qui participent à ce merveilleux voyage. 
Je remercie aussi l'Esprit qui a créé ce Plan Parfait. 
Et je remercie le chemin parcouru, j'honorerai le chemin à venir également. 
"Hic et Nunc"


 

La Dernière Licorne?

Avant que nous n'en soyons là, ici, dans cette image d'un monde sans dessus-dessous... je volais, je nageais et je marchais sur une Terre absolument merveilleuse. 
Il n'était pas rare de voir des choses que l'on ne voit plus de nos jours, des licornes, des êtres de cristal, des Hommes-Papillons, des Gardiens et des Guides... on entendait aussi le chuchotement des Esprits du Vent, de la Mer, du Feu et de la Terre. 
On pouvait boire littéralement la lumière du soleil, des étoiles et des Lunes.
La pensée-même d'exister était si forte! 

Water nature trees flowers baby kids plants fantasy art artwork desktopography underwater herons lot wallpaperswa com 30

Quand je me revois, je ressens maintenant un grand vide! 
Je sens à la fois le bonheur laissé discrètement derrière le voiles de l'oubli, et je sens aussi que depuis, nous n'avons pas encore trouvé mieux que ce que nous avons détruit par ignorance, dans la pollution et la mort. 

À cette époque, il y a fort longtemps, non seulement les minéraux, les végétaux et les animaux vivaient en paix, mais aussi ce que nous appelons aujourd'hui sans révérence, les humains. 
Il était évident de vivre passionnément. Et il était doux de vivre aux côtés de ses paires. 
Nul n'avait le besoin de prouver quoique ce soit, et en retour nul ne jugeait utile de remettre en question le rêveur, le calculateur, ni le gouverneur.
Tous, nous étions ce que nous étions sensé être...

Mais en contant cette histoire brève des hommes et des femmes, je me demande subitement si cette mémoire d'un monde joyeux et bienheureux me vient du passé ou plutôt ... d'un futur non encore advenu!
Ce n'est pas pour semer le doute en vous que je dis cela. C'est parce que je sens que rien n'est impossible, et que l'ombre de ce souvenir, aussi infime soit-elle, peut m'aider à créer un monde idyllique à nouveau, une nouvelle Utopie, la perfection du Chemin, l'accomplissement du Plan Parfait. Car je me sens Serviteur de tout mon coeur pour cette oeuvre. Rien ne peut avoir plus d'importance que cela. Ni les brefs élans stupides du monde consommateur d'aujourd'hui, ni les envies égoïstes de ma propre personnalité...


J'en connais quelques uns d'entre nous qui ont ce même rêve dans leur coeur! Et j'ai aussi pu retrouver le souvenir sacré de notre désir pur de créer
 l'Utopie véritable. J'ai pu voir le moment de notre serment, la joie qui émanait de nos yeux et le feu qui brûlait dans nos coeurs!
C'est pourquoi je comprends aujourd'hui combien la peine dans la vie de certains de mes frères et mes soeurs est si grande, indélébile et triste. 
Parce que nos vies ne reflètent pas encore le monde que notre amour à pourtant déjà créé en esprit. 

Pour pallier au désespoir, je donne la chance à ce rêve unique de mûrir chaque jour. Je parle avec mon coeur, je regarde avec mon coeur, je pense à travers lui et selon lui. Car je sais pertinemment que c'est en lui que se trouve notre rêve. C'est le moyen de lui donner vie! Par la méditation de l'esprit, par la parole aimante, par les actes justes, ceux inspirés par la Nature elle-même, non par l'ego. 
Le vrai utopiste, brille de mille feux car il ne perdra jamais le but de sa vie. Il n'est pas le rêveur idiot et désincarné comme on a pu nous faire croire. Il est puissant, il est sorcier, il est alchimiste. Et elle, elle est la mère, la bienveillante, la charitable et l'amoureuse. 
Ensemble, ils créent en permanence. Ils sèment la vie. Là où ils marchent, les fleurs poussent; là où ils parlent, l'air est purifié; là où ils prient, les miracles surviennent et la paix s'installe. 

En lisant ces quelques lignes, tu peux me prendre pour un fou, ou au contraire entraîner ton oeil à voir la magie là où elle peut avoir lieu. Devenir la première licorne en t'éveillant (et non en croyant être la dernière...)! Cela ne tient qu'à un regard, un geste ou une parole pour que ce monde devienne sûr et aimable! Et de là, de cette sûreté et cet amabilité, nous retrouverons la magie, la merveille, la sagesse et le vrai pouvoir. 

Merci, 

Jérémy  

Licorne

Petite Mort

Des petites morts naissent parfois de grandes renaissances...

À chaque fois que les vents solaires viennent nous frapper en plein visage, en plein coeur, c'est toute notre conscience qui est ébranlée.
Nous vacillons, nous dévions, nous perdons l'équilibre pourtant établi précédemment avec tellement de forces, comme lors des douleurs de l'accouchement. 
L'accouchement de soi-même, lui, est une perpétuelle renaissance. Un cycle saisonnier, un printemps, un été une automne, une hiver...

Une mort de soi n'est jamais à prendre à la légère, ni à masquer avec des illusions sensorielles. Elle est à accueillir avec bonté, car sinon elle peut nous dévaster littéralement. Même si nous sommes habitués à ces mouvements vers l'Éveil de notre conscience, vers la conscience de pur amour, et d'éternité. Même si nous avons vu mille fois nos amis s'effondrer eux aussi. Même si nous avons traversé mille vies, mille mondes pour vivre ce même genre de processus. Une petite mort, comme je l'appelle, reste unique et précieuse. 


Dans notre évolution, notre conscience s'élargit et s'approfondit sans cesse. C'est pourquoi, lorsque que nous faisons l'expérience d'une petite mort, ce n'est pas seulement notre vie qui est touchée, mais bien tout ce que notre conscience a pu embrasser et encoder jusque là! Autant dire que c'est énorme! Car à chaque fois, nous devenons le guérisseur, à travers la mort et la renaissance, du monde inclut dans notre conscience. C'est comme cela...
Nous sommes faits pour porter le karma de certains êtres, de certaines périodes de notre existence, qui ne peut pas être levé par eux-mêmes. Nous sommes
des âmes évoluées. Dans notre conscience élargie de compassion et d'amour inconditionnel, apportée parfois d'autres mondes, d'autres sphères d'existence, nous avons acquis la technique et le coeur pour permettre les guérisons à grande échelle. 

C'est pourquoi il ne faut pas sous-estimer ces petites morts en conscience lorsqu'elles surviennent dans le coeur des personnes en éveil. Et sachons nous 
souvenir, que ce processus n'est pas encore terminé. Sachons le porter avec la conscience de Service, mettons notre passion dans cette évolution que l'Univers n'a pas encore connu. Laissons Soleil, Terre et Lune nous guider. Sachons suivre le courant, la voie qui est à la fois tracée et créée au même moment, dans la simplicité évidente des synchronicités et des rencontres de coeur. Sachons nous encourager les uns les autres, nous inspirer. Si la Vérité vient d'En-Haut, la Force et la Puissance d'En-Bas, la Fraternité et l'Entraide viennent du Coeur, du Centre, et rayonne autour de nous.

 

Puissent toutes les parties de moi qui ne sont plus en harmonie partir ici et maintenant, pour redevenir des particules primordiales et servir à créer de 
nouveaux espoirs pour tous les êtres.


Puisse le futur parfait et éternel être créé ici et maintenant avec les plus belles intentions et la meilleure bienveillance. 
Que la Paix soit! 

Jérémy 

Faut-il vénérer un gourou?

Tout d'abord, qu'est-ce qu'un Gourou ?

Définitions :

Larousse

. du indi Guru : le vénérable

Maître spirituel hindou, autour de qui sont groupés des disciples.

Homme qui dirige une secte.

Par plaisanterie : maître à penser, directeur de conscience (les gourous médiatiques)

 

Wikipedia

. du Sanskrit : enseignant, précepteur, maître.

Désigne dans l'hindouisme, le jaïnisme et de sikhisme un guide spirituel, une figure d'autorité respectable. Dans l'Inde contemporaine, le mot gourou est également utilisé pour désigner le professeur, celui qui enseigne et dont le crédit repose sur la tradition spirituelle à laquelle il appartient et dont il a suivi les enseignements et pratiques, ou sur son éveil spirituel.

Gourou

Depuis toujours, j'ai eu une approche assez « Yin » de ce que peut être le gourou. C'est à dire que je l'ai cherché à l'intérieur de moi-même. Et bien entendu, j'ai pu le trouver. Il s'agit du Guide intérieur, de mon Higher-Self, de mon Soi Profond.

Je pense que je l'ai cherché à l'intérieur de moi premièrement de part mon côté assez féminin (dans l'énergie), mais aussi parce que nous sommes entrés dans une ère plus féminine de nature depuis 2012. Alors qu'auparavant, dans une ère masculine, nous cherchions (et trouvions) à l'extérieur de soi le Gourou.

 

Il est évident à présent que chercher uniquement à l'extérieur de soi peut engendrer des petits problèmes ! Mais cela n'a été rendu possible que depuis le changement majeur de polarité de notre monde, du masculin vers le féminin (voir à ce sujet ce que les sages Mayas nous ont transmis sur le changement d'ères). Seulement, après mûres réflexions et pratiques, je me rends compte qu'il est tout aussi évident que ne rechercher la Vérité qu'à l'intérieur de soi est tout aussi dis-harmonieux, n'est-ce pas ?

De tous temps, en fait, la guerre a fait rage entre les opposés, alors qu'ils sont complémentaires ! Les polarités ont toujours eu tendance à s'affronter et à se comparer. Masculin/Féminin, Lumière/Obscurité, séparer/rassembler, etc. Alors qu'il est certain, d'un point de vue plus profond, plus global, que nous avons un mariage à célébrer, celui de nos polarités.

Beaucoup de gens sursautent encore lorsque je mets la lumière sur le même niveau que l'ombre, mais en réfléchissant une petite seconde on se rend compte que, par exemple, la nuit fait place au jour chaque matin sans se faire la guerre pour autant ! Et, d'autres opposés complémentaires comme hommes et femmes se plaisent plus à faire l'amour qu'à faire la guerre, non ? Il est donc primordial de dédiaboliser l'ombre, de dédiaboliser le gourou (extérieur), et de dédiaboliser le séparatisme, par exemple. Ce qui compte réellement, c'est plutôt le mariage avec son contraire : marier gourou intérieur et gourou extérieur, marier féminin et masculin, marier ombre et lumière…

 

Pour marier les deux gourous sacrés de l'extérieur et de l'intérieur, il faut :

- rester à l'écoute de son monde intérieur et de son monde extérieur, comprendre ses émotions et les miroirs qui se présentent à nous dans la vie de tous les jours ;

- équilibrer activité et non activité. Car on trouve le gourou extérieur dans le monde, alors qu'on trouve le gourou intérieur dans le silence du monde intérieur de notre propre être ;

- porter notre attention sur nos réactions : sont-elles basées sur notre ressenti intérieur, ou sur une (ré)action face à l'extérieur ?

- passer autant de temps avec soi-même qu'avec d'autres personnes ;

- valider et remettre en question autant les avis extérieurs que nos propres croyances ;

 

En résumer, tourner son regard, ou son oreille, autant vers l'intérieur que vers l'extérieur.

 

Et, j'irai encore un petit peu plus loin en affirmant que notre Higher Self (Soi Profond) ou Dieu en nous, souhaite vraiment que nous alliions ces deux mondes (intérieur et extérieur) avec joie et dextérité. Car une des plus grande polarité dans notre histoire humaine fut bien le fossé illusoire créé entre humanité et divinité ! En réalité, nous vivons sur Terre en tant qu'humains et simultanément (sous forme de notre Higher Self) en tant que divinité au Ciel, et c'est petit à petit que nous évoluons vers une non-séparation de ces deux mondes : un Paradis sur Terre et une Terre au Paradis !

 

Donc si vous souhaitez vénérer un gourou, souvenez-vous aussi de votre propre maîtrise.

Et, si vous vénérez votre gourou intérieur, souvenez-vous aussi de la sagesse des autres et des événements extérieurs.  

La beauté cachée derrière nos addictions: la recherche de l'Esprit

 563362 318230434967133 2146589849 n 1

Qui n'a jamais eu un petit (ou un gros) vice, celui d'abuser de café, de thé, d'alcool, de tabac ou même de sport ? Derrière nos habitudes et nos addictions se cache un besoin réel de connexion avec l'Esprit ! Oui, je vous l'affirme… au-delà de satisfaire les bien connus besoins compensatoires (= besoins compulsifs de combler un manque émotionnel tel que : besoin d'exister, besoin d'être reconnu, besoin de communiquer, besoin d'amour, besoin de liberté, besoin de comprendre, etc...), il se peut que derrière notre addiction se révèle un jour un besoin plus profond, celui d'explorer une facette de l'Esprit qui nous éveille !

Ce qui m'a poussé à découvrir cela ne se trouvait pas dans le besoin, ni la raison de l'addiction, mais dans la substance elle-même, en tant que substance-esprit !

La Nature qui nous environne et nous pénètre nous remplit d'affection, et dans cette affection amoureuse envers nous, elle a créé des myriades de façons de nous aimer et de nous satisfaire. C'est pourquoi nous pouvons y trouver tout ce dont nous avons besoin, même les substances plus fortes, en relation avec nos pulsions primaires mais aussi nos pulsions les plus élevées, notre soif d'apprendre, notre soif de nous souvenir de la Source.

Voici une liste non-exhaustive des substances qui ont attiré mon attention, et quels appels sacrés sont en relation avec leur esprit particulier.

1. Le chocolat :

Le Cacao

Élément : Terre

Polarité : féminine

Chakras : cœur et racine

Aide à la reconnexion : à soi, aux ancêtres, au cœur ; centrage ; clarté d'esprit et de cœur ; focus

Compense au niveau de : l'affectif

Dangers : surexcitation du coeur

 

2. La cigarette

Le Tabac

Élément : Air

Polarité : masculine

Chakras : troisième œil et couronne

Aide à la reconnexion: au Ciel, au divin ; plante maîtresse ; ouverture d'esprit ; accès au temps

Compense au niveau de: la créativité, la spiritualité

Dangers : s'échapper du réel, fermer l'expression, nervosité

 

3. Les sucreries

Le Sucre

Élément : Terre et Feu

Polarité : masculine et féminine

Chakras : racine, sacré, solaire et coeur

Aide à la reconnexion à : soi, au père et à la mère, à l'enfant intérieur, au plaisir, à l'énergie/motivation

Compense au niveau du : plaisir, de l'affectif, de l'émotionnel, de la motivation

Dangers : problèmes de cœur, de circulation, besoins affectifs augmentés, changements d'humeurs, pertes d'énergie

 

4. La bière et le vin

Les ferments et l'alcool

Élément : Terre, Eau, Feu, Terre

Polarité : masculine et féminine

Chakras : racine, sacré, solaire, cœur, gorge

Aide à la reconnexion : à la terre, ancrage, émotions, expressions, partages, social, l'appétit sexuel, l'intégration du vécu

Compense au niveau de : la timidité, des émotions cachées/non-exprimées, manque de liberté, manque d'affection, de sensations fortes, de force physique, de détente, digérer des émotions

Dangers : surexcitation, émotions exagérées, perte de connexion au réel, nervosité, corps affaibli

 

5. L'alcool fort

Les Spiritueux

Élément : Feu, éther

Polarité : masculine

Chakras : gorge, troisième œil, couronne

Aide à la reconnexion :au Ciel, expression du sacré, au visions

Compense au niveau de : la spiritualité, de l'expression, des plans subtils, de la magie

Dangers : perte de connexion avec la réalité, besoin de toujours plus fort, affaiblissement des corps physique et émotionnel, hallucinations, désancrage

 

6. Le café

L'excitant

Élément : Terre, feu

Polarité : masculine

Chakras : racine, tête

Aide à la reconnexion : à la pensée, à l'action, au focus, à la motivation

Compense au niveau de : la fainéantise, l'apathie, fatigue

Dangers : nous prive de nos propres ressources physiques, coupe de l'expression et de l'estime de soi

 

7. Les « joints »

Le cannabis

Élément : Terre, air, éther

Polarité : masculine et féminine

Chakras : gorge, troisième oeil, couronne

Aide à la reconnexion : à la spiritualité, à la justice, à l'amour, aux visions idéologiques, créativité, appétit, joie de vivre

Compense au niveau de : croyances, spiritualités, humanité, amour inconditionnel, manque d'appétit, manque de joie

Dangers : paranoïa, désancrage, perte de repères à la réalité, révolte

 

Remarques :

. Il est aussi évident que toute accoutumance à une substance extérieure à nous-même nous conduit dans des culs-de-sac : dépendances, problèmes financiers, problèmes sociaux, problèmes de santé, etc. Cependant, ces substances restent sacrées de par leur appartenance à la Terre-Mère. C'est pourquoi, ayant pris connaissance de leur utilité sacrée, nous pourrons en limiter leur consommation à leur stricte intervention par rapport à l'évolution de notre âme.

. À savoir aussi que l'être humain est non seulement créateur de sa réalité externe (environnement, situations, relations, etc.) mais aussi de sa réalité interne (santé, émotions, pensées, etc.) et que, donc, ils nous est facile de retrouver les effets, sensations et bénéfices de ces substances si nous en avons capté l'essence, c'est à dire l'Esprit.

. Un dernier point : dans tout rapport avec la « consommation », c'est à dire lorsque nous recevons de la Terre, il est primordial 1° de remercier, et 2° de donner en retour. Une offrande à la Terre procurera de vraies satisfactions et une relation équilibrée entre nous, la substance, la Terre et le Ciel.

 

Vous voilà prévenus ;-)  

Medicine wheel image 2

Travailler c'est mentir!

Parfois, je suis pris de douleurs lorsque je regarde ma situation... mais c'est oublier ce que je suis vraiment. Cette souffrance intérieure vient du fait que je me compare au reste du monde, au reste de mon petit monde, devrais-je dire. 
Ce monde, il court;
ce monde, il s'essouffle;
ce monde il croule...
Et pourtant une partie de moi souhaite l'imiter! Pourquoi?

C'est l'endoctrinement au monde voulu par d'autres têtes pensantes qui force mon esprit à vouloir imiter certains comportements, que je sais pourtant inadéquats, meurtriers. Oui, à mes yeux, rester l'esclave des idées de cette petite minorité qui nous exploite, c'est meurtrier. C'est pourquoi j'appelle ce texte "travailler c'est mentir!". 

L'être humain n'est pas fait pour travailler! Il est fait pour créer, pour aimer, pour vibrer aux sons, aux formes et aux couleurs de la Nature.
Ce n'est ni utopique ni idéaliste. C'est un fait, une vibration présente dans mes cellules depuis la nuit des temps! Et cette vibration, je la vois très  clairement scintiller aussi chez mes semblables, hommes, femmes et enfants de tous pays. 

Il est temps de se rappeler les uns aux autres que nous n'avons pas à nous plier jour après jour à des activités et des pensées qui ne nous conviennent pas. 
Cesser de croire des postulats mensongers. Cesser de se plier, mais bien se tenir droit avec les vraies convictions qui résident dans nos coeurs. 

Ces convictions, en moi, elles sont très simples, pures:
Je désire un foyer, un bout de terre que je peux visiter chaque matin avec mes enfants et ma famille. 
Un endroit où j'entends les oiseaux, je sens la rosée, je vois les lueurs subtiles du début du jour. 
Un lieu où je m'abaisse pour ramasser les fruits et les légumes délicieux que ma Mère la Terre a préparé pour nous. 
Un lieu où je peux marcher et admirer la grandeur des arbres, le jeu de mouvements des animaux, les enfants qui apprennent en jouant. 
Un foyer que je peux quitter et retrouver avec une chaleur au coeur que seuls les vérités et l'amour peuvent insuffler.
Un terrain de terre et d'herbes où je m'allonge pour me reposer, où je m'assieds pour conter des histoires ou jouer de la musique à mes enfants. 
Un ruisseau où il est bon de se baigner et de s'abreuver, une eau pure et lumineuse. 
Une forêt où le temps n'existe pas!
Un lieu où j'ai envie de dire: "ceci n'est pas à moi, c'est moi qu'il lui appartient"!
Un lieu où femmes et hommes se respectent sincèrement. 
Un lieu où personne ne force une autre personne à faire ou dire quoique ce soit. 
Un lieu-école, où tout ce qui nous entoure nous enseigne en permanence, où arbre égale science, où lumière égale bonté, où fleur égale amour, où animaux égalent joies...

36736e59ef8d6ed4ad0cb6e7215102e9 beautiful things beautiful people

Mais dites-moi, où je peux trouver cela?!
Dois-je m'adresser à quelqu'un en particulier?
Y-a-t'il une recette particulière ou un secret bien caché qui me ralenti dans la découverte d'un tel lieu de vie? 
Pourquoi au lieu de cela, ce matin encore, je vois voitures, buées et fumées sales, stress, inquiétudes, gens qui courent? 
Esclavage, je vous le dit!
Esclavage à des idées malsaines. La courses aux petits billets de banques. Le mensonge qu'on se raconte chaque jour pour croire qu'on aime se lever trop tôt, qu'on aime être fatigué, qu'on aime dire oui quand on veut dire non, qu'on aime enfermer ses enfants huit heures par , qu'on aime être aveugle au temps qui passe, qu'on aime manger des poisons, qu'on aime être éprouvé de la sorte, qu'on aime souffrir...
Qui a réellement un job qu'il aime tant? Qui ferait cela toute sa vie s'il le pouvait? Qui voudrait que cela reste pareil? Dites-moi! 

C'est pourtant évident que l'humain refuse trop souvent de s'aimer lui-même, de se respecter en faisant, disant et pensant ce qu'il souhaite vraiment. 
Cesser de se plier à ce qu'il ne veut pas. 

"On est en transition...", pensais-je parfois. Mais quelle transition? 
Dites à quelqu'un qui étouffe d'attendre encore un peu, "tu verras, dans quelques années, tu pourras respirer"... Est-ce bien sensé? 
Quelle transition? C'est maintenant!
C'est maintenant que je souhaite passer du temps dans mon potager. 
C'est maintenant que je souhaite offrir à mes enfants des heures de riches bonheurs en nature. 
C'est maintenant que je souhaite dormir à la belle étoile. 
C'est maintenant que je souhaite entendre le silence fait de vent, de la pluie, des insectes...
C'est maintenant que je souhaite développer mes vrais pouvoir créateurs. 
C'est maintenant que je suis capable d'aimer, pas dans dix ans, pas dans cent ans...

Patience, me dira-t-on!
Cela fait des centaines, voire des milliers de vies que je patiente! Et vous?
Aujourd'hui prend fin ma patience, les amis!
Ne voyez-vous pas que si nous "patientons" encore un peu trop longtemps, c'est notre existence même qui est menacée. 
Devant l'inacceptable, point de patience! Mieux vaut un moineau dans la main qu'une cigogne en vol, disait l'adage. 
Mieux vaut aujourd'hui, maintenant, construire le souhait de notre coeur. VIVRE. Car (se) mentir c'est mourir, et c'est aussi tuer la vie environnante.
Vivre...
Vivre...
Vivre...

 
  

 

Vivre dans le Coeur

Vivre dans le coeur est la seule chose qui compte vraiment, avant tout le reste, aussi important que cela parraisse. 
A partir du coeur, on vit le temps présent. 
Et si le coeur a encore des blessures à traverser, soyons patients, doux intelligents et simples envers nous-même, comme envers un enfant qu'on aime. 
Car "le coeur de l'homme est noble"!
Comme nous le confiaient les Kogis: "le but de la vie? ... c'est d'avoir un bon coeur et un bon esprit!"
Voilà tout! 
Qu'y a-t-il de plus simple, de plus important, de plus sage? Qu'y aurait-il qui ne demande pas que je sois dans mon coeur?
C'est le meilleur Enseignement. 


Comme le message que j'ai un jour reçu de la pierre "Coeur d'Uruguay": 

 

Il n'y a qu'Un seul Message, Un seul Amour, Un seul Coeur... Un seul Être!

c'est Le même depuis toujours... 

 

36736e59ef8d6ed4ad0cb6e7215102e9 beautiful things beautiful people

Que se passe-t-il lorsque je médite?

Qu'est-ce que la méditation?


En plus de 15 années de méditation régulière, journalière, et surtout depuis que j'enseigne la méditation aux adultes comme aux enfants, j'ai pu vivre énormément d'expériences. J'ai vécu et j'ai été témoin de beaucoup de ses bienfaits. Il n'est plus à prouver que la méditation nous fait du bien, à beaucoup de niveaux différents. 

Ici, j'aimerais décrire le schéma d'évolution que ma conscience a pu suivre au fil des années de méditation. Celui-ci est propre à moi seul, il peut vous parler et vous être utile néanmoins... Disons qu'au fil des années j'ai été guidé vers une certaine forme de conscience, à la fois de plus en plus proche de mon corps, de mes émotions et de mes pensées, une conscience plus consciente si je puis dire. Comme un élargissement.
Ce schéma d'évolution m'a été révélé en méditation ou en rêve, et il n'est pas stricte ni terminé pour autant. 

Mon esprit/ma conscience voyage en permanance dans les différentes strates qui la composent. Et je peux donc vivre une même expérience à différents niveaux de conscience, ou plutôt à différentes "profondeur de conscience". 

Je précise que cela ne doit en aucun cas être considéré comme une marche à suivre, ou encore une méthode. Cela reste seulement un exemple de mes 
expériences personnelles, des enseignements de diverses Traditions et de l'Intuition. 
Une autre personne pourra vivre certaines de ces expériences différemment ou dans un ordre différent, ou encore vivre des expériences tout à fait différentes et dont je n'ai peut être pas conscience. 

Fond fb 1


1. La relaxation, la détente

Le premier stade, bien connu, est celui de la relaxation. Les premières minutes de méditation dans la vie, qu'elles soient conscientes, encradrées, 
ou simplement vécue au hasard de nos expériences, amènent très vite à un détachement des stress occasionnés par la vie. Cela procure détente du corps, des émotions et des pensées. C'est souvent la principale raison pour laquelle on conseille de commencer à méditer, et la pensée répandue selon laquelle la méditation serait de la relaxation... Bien entendu il y a une multitude d'autres stades dans la pratique de la méditation. 

Cela correspond aux ondes Béta-Alpha du cerveau. 
Notre conscience est libre de penser ou faire ce qu'elle veut. 
Notre corps peut être en mouvement (méditation dynamique) ou à l'arrêt.
Notre respiration est calme.

Résultat de recherche d'images pour "ondes cerebrales"

2. L'observation des pensées

Le deuxième stade est celui où l'on commence à devenir observateur. Comme nous sommes détendus, nous avons moins tendance à plonger (nous identifier) à tout ce que nous traversons (actes, émotions ou pensées). Notre conscience à l'intelligence, la place, la liberté, nécessaires pour observer sans 
trop interagir. Ce qui permet une détente encore plus profonde évidemment, et aussi un conscience plus élargie de qui l'on est. Comme on ne s'identifie plus directement à ce qu'on vit, ressent ou pense, à quoi s'identifie-t-on? 
Il reste une trace de l'ego. Une pensée qui sait qu'elle s'observe. La conscience du JE SUIS commence à apparaître...

Cela correspond aux ondes Béta-Alpha du cerveau. 
Notre conscience est libre de penser ou faire ce qu'elle veut, mais elle se contente d'observer. 
Notre corps peut être en mouvement (méditation dynamique), en transe légère, ou à l'arrêt.
Notre respiration est calme.


3. La réceptivité des pensées créatives

Ce troisième stade est vraiement intéressant.
C'est la profondeur de conscience qui nous permet de commencer à communiquer avec notre conscience dite supérieure, notre intuition. 
Comme nous somme purement observateur des pensées, et de tout le reste également, il y a la place pour entendre/voir/sentir les émanations 
des parties supérieures de la conscience. Ces "émanations" sont esprit et donc on peut les percevoir sous forme de pensées, mais aussi de sensations, 
ou de visions.
Cet état de conscience est idéal pour commencer à créer sa vie. C'est aussi une conscience très animée. Dans la douceur de notre état méditatif, les idées justes et inspirées peuvent nous apparaître comme extrêmenent vivantes et vivifiantes pour l'esprit. 

Cela correspond aux ondes Alpha du cerveau. 
Notre conscience est libre est en état de réceptivité profonde. 
Notre corps est à l'arrêt, ou en mouvements automatiques (écriture, danse, parole, ou canal).
Notre respiration est calme ou rythmée.


4. L'Espace Sacré du Coeur, le rêve éveillé

Une étape suivante peut être atteinte par la conscience, il s'agit d'entrer en conscience dans le Coeur qui est Amour Unité.
Dans cet espace, notre conscience peut entrer en contact avec le grand tout, la sensation est vraiment expansive. Ce qui veut dire que la conscience peut s'élargir encore plus jusqu'à épouser l'amour de tout ce qui est. Dans cet espace de conscience, c'est l'unité qui prime, l'interconnectivité entre toutes les choses, pensées, émotions et sensations, avec tout ce qui existe. Cela peut se manifester dans notre esprit par des sensations, des visions, de révélations ou simplement un sentiment de "retour à la maison" très naturel. 
C'est idéalement l'état de conscience de notre évolution actuelle en tant qu'espèce humaine. La conscience du coeur.
Dans cette connexion au coeur, nous pouvons créer pour le bien de tous en même temps.  

Cela correspond aux ondes Alpha du cerveau. 
Notre conscience est libre de penser ou faire ce qu'elle veut, elle est en accord avec le Tout. 
Notre corps est à l'arrêt dans un premier temps. On peut aussi cultiver cette conscience les yeux ouverts et totalement éveillé quand le cadre le permet. 
Notre respiration est calme. 


5. Les Rencontres avec le Soi Profond

Une fois dans le Coeur Spirituel, notre conscience élargie, nous sommes vraiment en contact avec nos pleines capacités en tant qu'âme et en tant qu'Esprit. 
Dans le coeur, nous avons alors accès à l'Intuition, aux Guides, au Soi Profond, au Christ Intérieur, aux temps et aux espaces de manière illimitée, à l'Akasha. Selon notre plan d'évolution, nous (notre conscience) pourrons évoluer sur différents niveaux, ramener un savoir beaucoup plus profond qu'en état de conscience habituel, et aussi opérer des guérisons à beaucoup de niveaux. 
C'est le niveau/profondeur de conscience que j'enseigne généralement aux personnes qui me suivent depuis un certain temps aux méditations que je 
propose. Car c'est là que nous sommes à la fois pleinement conscients de soi-même, des autres, et du tout. Nos réalisations peuvent alors enfin être en 
harmonie avec l'équilibre universel et nous agissons en tant que Un, au service du Tout.  

Cela correspond aux ondes Alpha du cerveau. 
Notre conscience est libre de penser ou faire ce qu'elle veut, elle est guidée parfaitement. Co-création. 
Notre corps peut être en mouvement (méditation dynamique) ou à l'arrêt, parfois transe légère ou profonde pour certains.
Notre respiration est calme ou agitée. 


6. Les voyages à travers les mondes de la Conscience

Ici, nous pouvons commencer à parler de Conscience avec un grand "C", car il s'agit bien du "JE SUIS". Nous ne nous identifier presque plus en tant qu'ego. 
Nous sommes au service de la conscience et donc, nous avons accès à tous les mondes d'évolution. Notre Guidance intérieure peut choisir de nous 
laisser vivre certaines expériences tout à fait hors du commun. Rares sont ceux qui maîtrise cet état de nos jour, encore moins en état de veille consciente. 
On parlera plus de transe profonde, ou d'hypnose profonde, ou de méditation profonde, voire même de subconscience. 
Pourtant, il s'agit simplement d'une autre partie/profondeur de conscience. Celle-ci est bien plus élargie que notre conscience habituelle ou égotique. 
Dans cette conscience, notre personnalité commence à se dissoudre lentement, notre connaissance augmente, mais notre place dans le monde n'est plus la même. 

Cela correspond aux ondes Alhpa-Tétha du cerveau. Les corps subtils et l'aura augmentent.
Notre conscience est libre et guidée en permanence.
Notre corps peut être à l'arrêt, transe profonde. Le temps n'existe plus.
Notre respiration calme, voire à l'arrêt. 


7. La dissolution de l'ego

Dans cet état de conscience, nous ne sommes plus le prénoms que nous portons. Notre personnalité est complètement au service de la conscience pure. 
Il s'agit des Saints, des Guides Spirituels incarnés, des grands yogis, des boddhisatvas. Des individus dont la conscience est  totalement au service des âmes en évolution. Ces consciences, ces êtres, sont d'une véritable beauté d'âme. Ils peuvent être vénérés ou simplement invisible pour le commun des
mortels qui est absorbé dans ses tâches quotidiennes. 
À cette profondeur, la personnalité fusionne avec l'Esprit. La vie sur Terre apparaît dans sa vérité la plus pure. La vie et la mort ne fond plus qu'un. 

Cela correspond aux ondes Alpha-Tétha du cerveau. Les corps subtils et l'aura sont très élargis. Une lumière particulière émane du corps physique.
Notre conscience est.
Notre corps peut être à l'arrêt, ou en mouvement. Il peut aussi disparaître.
Notre respiration calme, voire à l'arrêt.


8. La Conscience Pure, le Vide

À différents degrés de profondeur de notre méditation nous pouvons avoir conscience du vide. Et ce vide est généralement considéré comme notre Enseignement principal. 
Dans le cas d'expériences prolongées en tant que conscience pure (c'est à dire sans ego, et avec la personnalité au service total de la conscience), nous nous dissolvons complètement dans le vide de Tout-Ce-Qui-Est. C'est une expérience qui permet à l'individu de se rendre compte non pas de sa vraie nature en tant qu'individu, être humain/divin, mais en tant que RIEN, CONSCIENCE PURE, NON-ESPACE/NON-TEMPS.
Cette expérience peut survenir à n'importe quelle étape de la vie, sur une fraction de seconde ou lors de méditations prolongées (plusieurs jours, avec ascétisme), quand la conscience juge que l'âme est "prête". 
D'après ce que je sais, et dans mon niveau de conscience actuel, il m'a été enseigné que cela ne doit pas être un bit recherché. L'être humain est avant
présent sur Terre pour vivre une expérience terrestre, et non une dissolution de tout ce qu'il est. Toutefois cette expérience peut survenir. 

Impression de dissolution de tous les corps.

  

Green light budda

Une vision émotionnelle de la nourriture

Pour beaucoup d'entre nous, se nourrir serait la manière de consommer, et d'emmagasiner de l'énergie en vue d'un travail...
Une vue pour le moins consommatrice!  

Je souhaite vous montrer un point vue assez différent au sujet de la nutrition, cela en choquera peut-être certains, même si cette approche n'est pas neuve. 
Je dois dire qu'après avoir vécu une période de plusieurs mois (il y a de cela un an environ) sans manger de nourriture physique 
et aussi avoir rencontré plusieurs personnes dites "praniques" à 100%, je peux sans aucun problème affirmer que ce n'est pas la nourriture qui...nourrit!

Vous en ferez ce que vous voulez. Ici je souhaite simplement décrire ce que peut être la nourriture physique si elle n'est effectivement pas 
d'ordre à nourrir le corps physique pour la dépense d'énergie en vue d'effectuer un travail. 

Dans ce cas, la nourriture est ... émotionnelle. 

504 emotions

N'importe quelle personne qui a vécu un jeûne ou un processus pranique vous confirmera que la privation de nourriture physique équivaut à la privation
d'énergie (dans un premier temps, avant que le corps ne trouve d'autres sources d'énergie, comme le prana pur) mais surtout à la privation 
d'alimentation de nos émotions. Celles-ci ressurgissent alors en pleine figure, avec aussi la compréhension et la sensation intérieure, cellulaire, de leurs origines. 

Je n'entrerez pas trop dans le sujet, mais je vais simplement décicre ce que sont alors les rôles de nos organes, le choix de notre nourriture en rapport
avec nos émotions. Une vision émotionnelle de la nourriture physique.

1. La bouche

Au niveau physique, la bouche est l'organe d'absortion (principal) de la nourriture physique. Nous mangeons aussi avec nos yeux, et notre nez...
mais la nourriture entre dans notre corps en grande quantité par la bouche. 
La bouche équivaut, sur le visage, au 2ème chakra. Celui de la relation à l'autre (sein maternel, sexualité, ...). C'est aussi par la que nous parlons! 
Communiquer et manger se fait donc, en grande partie, par le même organe! voilç peut-être aussi pourquoi nous aimons partager un repas avec d'autres personnes. 

Manger se rapporche aussi de l'activité sexuelle (par la relation à bouche). 
Surveiller son alimentation et la manière de manger (nous y reviendrons) aide à canaliser son énergie sexuelle.


2. Les organes de digestion

Chaque organe est associé à une émotion. Pas de manière symbolique (comme beaucoup de croient), mais bien de manière effective. 
NB: le coeur, les poumons etc. entrent aussi dans la digestion par le sang. 

3. Le choix des aliments

Comme chaque émotion est associée à un organe en particulier, chaque goût (sucré, salé, amer, acide, acreté) est aussi associé
à un organe et donc à une émotion particulière. 
La faim pour un aliment/goût particulier réfère donc directement à une émotion particulière. 
Ne nous étonnons pas donc, de ressentir littéralement de la haine ou de la colère simplement parce que un aliment particulier entre en résonance avec 
une situation de vie particulière!

4. L'élément feu

Dans Fen Shui, l'art d'allier les forces naturelles à l'activité humaine, notamment l'habitat, nous apprenons que la cuisine est associée
à l'élément feu dans l'habitat. Le feu est aussi l'élément associé aux émotions. Cuisine-nourriture-émotions!
Selon certains Amérindiens la Nation du Nord-Ouest (nous) est gardienne de l'énergie du feu (les technologies, les denrées, la force, la guerre, etc.). 
Sommes-nous aussi les gardiens de la digestion?   


5. le karma

L'alimentation est aussi liée directement au karma et aux mémoires de l'individu. Cela se crée lorsqu'un événement particulier est associé à une nourriture.
Ou lorsqu'une nourriture sert de substitut à un événement (besoin de substitution).   


6. l'ordre des émotions

selon la médecine antique chinoise, les organes représente les sièges de nos émotions. Il apparaît évident que nos organes se suivent dans un certain ordre, toujours le même. 
Nos émotions suivreraient-elles aussi cet ordre?


7. le prana/chi ou énergie vitale

L'énergie qui nous nourrit véritablement, c'est le prana, le chi ou énergie vitale universelle. Elle est partout présente, donc aussi dans les aliments biensûr!
Nous pouvons aussi en générer car nous sommes créateurs. Elle est PARTOUT présente. Elle est littéralement la matière divine avec laquelle tout est créé. 
On la capte aussi par le souffle, par le regard, par l'activité physique, par la sexualité, par l'amour...

Comme vous le voyez, le sujet reste complexe, et je ne me suis pas permis de développer trop en détails... 
Je souhaite simplement portez à votre attention le fait que nous pouvons avoir un regard (ou plutôt un goût)
émotionnel sur notre alimentation. 
Comment je me sens lorsque je mange?
Qu'est ce que je choisis comme aliment? à quel moment? 
Quelles émotions je ressens avant et après manger?
Comment développer plus d'amour dans ma manière de me nourrir, du jardin à l'assiette?

Sans que cela ne devienne intellectuel bien sûr! le but est de goûter, de "comprendre par l'expérience". 

bon appétit! ;-)

 

Le "Syndrome Indigo" en évolution

Je sens aujourd'hui qu'il est bon d'apporter de nouveaux éclaircissements sur l'évolution des Indigos. Leur évolution se produit en masse et en croissance
exponentielle ces temps-ci. Je souhaite que ces quelques mots pourront encore participer davantage à cette évolution. 


Ce qui caractérise principalement la personne indigo, c'est généralement:
- sa couleur d'aura indigo
- sa propention à la révolte intellectuelle
- sa pureté d'Esprit
- son intelligence
- sa sensibilité
- son année de naissance (années 1930, puis 1970, puis années 1990)
- ses dons artistiques
- son utilisation des sens subtils, la claire vision

L'indigo est la couleur "du haut". Dans le spectre de l'aura, cela se situe dans le haut du corps (sixième chakra, troisème oeil).
Ce qui permet une lecture du monde en "haute définition", une bonne capacité à utiliser les moyens de communication modernes (voire à les réinventer), 
une capacité de compréhension et de vision hors du commun. 

De par ce don de vision, l'indigo a énormément souffert de voir le monde tel qu'il était! En effet, aucun déséquilibre 
intellectuel n'échappe à l'indigo. Mais d'autre part, cela l'a désancré. 

L'ancrage se voit dans le bas du corps. Les couleurs associées sont le rouge (la connexion à la Terre), l'orange (la relation à l'autre) et 
le jaune (l'estime de soi). Les couleurs du bas sont plus ou moins complémentaires à celles du haut (bleu cyan, bleu indigo et mauve).

Pour les autres, c'est à dire dans son approche vers les autres, l'indigo est ici pour purifier le courant intellectuel par l'Esprit. Sa connexion
au monde spirituel, par l'intellect, est sans faille. 

Pour lui-même, l'indigo apprend sur terre à développer son ancrage et son appartenance, son amour, pour la terre, pour son incarnation. 

Si Esprit et Corps trouvent le bon mariage dans la vie d'un indigo, il verra très probablement:
- sa fréquence vibratoire augmenter
- une plus grande facilité à créer dans le monde matériel
- sa propention à la révolte s'apaiser suite à une réalisation plus concrète de ses idéaux
- son corps physqiue se modifier légèrement, s'équilibrer
- ses réactions de fuites s'estomper


Mais comment faire pour s'ancrer?

Ce sujet est développé depuis des années. Il se résume à s'incarner, à entrer dans la vie, dans la chair, dans la matière. Par la nourriture, 
par l'activité physique, par un retour à la nature, par la création matérielle, et par la famille et les ancêtres, par le féminin sacré. 
Permettre un cadre d'ancrage matériel à l'esprit permet un véritable éveil pour l'indigo. Il pourra se mettre au service des autres tout en étant au 
service du divin, et à son propre service. Par exemple en faisant des conférences (partage de l'esprit), des enseignements, de l'art (créations esthétiques de l'esprit), 
du sport (sculpter son propre corps par l'esprit), de l'invention ingénieuse (créativité matérielle de l'esprit), etc. 

Ancrage

Ce qui se passe généralement lorsque l'indigo s'équilibre avec la matière, c'est que sa fréquence de résonnance passe au violet ou magenta. 
C'est une couleur plus élevée dans le spectre des couleurs de l'acr-en-ciel, mais aussi avec de plus grandes responsabilités, et un plus fort ancrage 
également (car on se rapproche du rouge aussi!).

Le magenta/violet est une couleur de guérison, de dévotion, de pureté et d'autonomie. Elle est très fréquente sur terre, beaucoup d'enfants naissent 
avec cette couleur déjà dominante dans leur aura.  

Indigo aura